Réalisation 2013AgricultureSéchage du grain

Jean-Pierre Paré

«Mon système Sequoia me procure 33 % d’économie.»

Jean-Pierre ParéProducteur de maïs

Extrait de l’article paru en décembre 2013 dans la revue L’UTILITERRE


SÉCHER DU GRAIN AU BOIS TOUT EN ÉCONOMISANT

L’entrepreneur René Couture a mis au point un système qui permet de préchauffer l’air entrant dans un séchoir à grains à l’aide d’une chaufferie au bois très performante.

TEXTES ET PHOTOS
THIERRY LARIVIÈRE
Journaliste

heat

S’il n’y a pas de fumée sans feu, on peut dire que la technologie Blue sky permet de faire du feu sans fumée. À l’œil, rien n’est visible à la sortie de la cheminée, même si un gros feu brûle.

COMPTON – Avec ce dispositif de deuxième génération, le manufacturier Sequoia estime qu’il peut produire de l’énergie sous forme de chaleur à un coût de 4 ¢/kW. Le système se trouvait à l’essai cet automne chez le producteur de grandes cultures Jean-Pierre Paré, de Compton. « Mon séchoir peut traiter six tonnes à l’heure en ce moment », calcule l’agriculteur, qui se trouvait en pleine récolte de maïs au moment du passage de L’UtiliTerre. Le taux d’humidité du grain à la sortie du champ atteignait 24 % et était abaissé à 14 % pour l’entreposage. Puisque la moissonneuse pouvait fournir plus de grain à l’heure par beau temps que la capacité du séchoir, des silos servaient de tampon entre la récolte et l’entreposage. Jean-Pierre Paré chiffre l’économie attribuable au préchauffage de l’air à environ 33 %, par rapport à l’utilisation du propane comme seule source d’énergie. En tenant compte de l’achat du bois à 100 $ la corde de 8 pieds, l’épargne est estimée à un minimum de 5 $ nets par tonne de maïs. M. Paré évalue même que son économie peut grimper à plus de 600 $ de propane par jour.

Au plus fort du séchage, le producteur brûlait trois quarts de corde de bois de quatre pieds par jour. La consommation de la famille Paré se révèle plus faible en hiver, alors qu’il s’agit de chauffer deux grands garages et la maison familiale. On pense même pouvoir chauffer la piscine en été.

L’installation de Compton n’est par ailleurs pas encore optimale puisqu’il s’agit d’une première pour Sequoia. Il est donc permis de penser que l’économie d’argent augmentera dans les prochaines années. Tout dépendra aussi du prix du propane, qui oscille autour de 50 ¢/L en ce moment. Notons que les chiffres présentés plus haut ne sont pas encore validés par une firme indépendante.

jean-pierre-pare

La chaufferie de Sequoia développe 3 000 000 de BTU par chargement de billes pouvant mesurer jusqu’à 55 po de longueur.

sequoia-system

Du bois mort payant

legende

Un abri permet de faire sécher plusieurs types de bois dont la valeur marchande est moindre ou nulle.

Sequoia a calibré ses appareils de façon à pouvoir s’adapter à n’importe quel type de bois, même celui qui présente en partie de la pourriture. Si le taux d’humidité se trouve suffisamment bas, sous la barre des 25 %, n’importe quel bois peut servir. Des tests ont été effectués avec des planures de scieries, du bois partiellement coti, des résidus forestiers abandonnés lors d e chablis, etc. Il est toutefois préférable de concevoir des lots d’origine similaire pour que le « générateur d’énergie » adapte son fonctionnement selon chaque type de bois. La puissance du dernier modèle de chaufferie extérieure atteint 3 millions de BTU par chargement et 750 000 BTU/h. C’est trois fois plus que le premier générateur d’énergie de Sequoia. Une fois en action, le feu réchauffe à haute température un fluide caloporteur, du propylène glycol, qui est ensuite distribué par un tuyau jusqu’à un échangeur et diffuseur de chaleur baptisé Dragon vert. Ce dernier propulse l’air chaud vers l’avant (...).  

carburant

CE TÉMOIGNAGE VOUS ALLUME ?

FAITES-NOUS PART DE VOTRE PROJET ›