Réalisation 2012MunicipalitéÉglise, presbytère et édifice municipal

Yves Laurencelle

«Nous avons confondu
les sceptiques.»

Yves LaurencelleAgent de développement

Extrait de l’article paru en février 2013 dans le journal LE NORD-CÔTIER


UN CLOCHER SANS FUMÉE À LONGUE-RIVE

Longue-Rive – Depuis le 14 décembre dernier, les fidèles de l’église Saint-Paul de Longue-Rive se tiennent au chaud. En effet, le système de chauffage de ce lieu de culte érigé à la fin des années 1890 est alimenté par la chaudière Blue Sky, commercialisée par Sequoia Industries de Saint-Denis-de-Brompton. Une innovation économique qui procure autonomie et bien-être tout en respectant l’environnement.

TEXTES
SHIRLEY KENNEDY
Journaliste

De concert avec la municipalité, la fabrique St-Paul de Longue-Rive, sans aide financière gouvernementale quelconque, a investi 80 000$ pour l’acquisition de la Blue Sky afin d’économiser sur les coûts astronomiques de chauffage sur les trois bâtiments adjacents que sont le presbytère, l’église et l’édifice municipal. «Depuis décembre, le presbytère et l’église sont chauffés exclusivement avec la chaudière Blue Sky et l’édifice municipal y sera raccordé d’ici quelques semaines», explique l’agent de développement de la municipalité de Longue-Rive, Yves Laurencelle, qui soutient que le retour sur l’investissement sera réalisé en 2 ans et demi. «Pour les trois bâtiments, nous devions faire face à des coûts de chauffage d’environ 50 000$ par année. Nous prévoyons qu’il nous en coûtera désormais 10 000$ par an avec ce nouveau système de chauffage que nous avons simplement raccordé à l’ancien système en place.» Alimenté avec des bûches de bois de 4 pieds de longueur fournies à prix dérisoire par l’entreprise forestière locale Ushkuai, le module Blue Sky est doté d’un dispositif antipollution intelligent qui permet de générer de l’énergie sans la moindre émission de fumée (...).

Yves Laurencelle, agent de développement de la municipalité de Longue-Rive, a piloté ce dossier de concert avec le conseil de la fabrique Saint-Paul. D’ici quelques semaines, l’édifice municipal sera également chauffé avec le module Blue Sky.

yves-laurencelle-2

Une communauté impliquée


Royaume du bénévolat s’il en est un, la municipalité de Longue-Rive profite d’une équipe de 20 bénévoles qui se relaient toutes les 8 heures pour alimenter la chaudière. «Dans les grands froids que nous avons connus dernièrement, la température de l’église ne descendait jamais sous les 74 degrés Fahrenheit. Et lors de la messe de minuit le 24 décembre, nous avons confondu les sceptiques en montant le thermostat à 84 degrés. Je dois vous dire que les madames (sic) enlevaient leurs manteaux», blague M. Laurencelle. Ainsi, même par 40 degrés sous zéro avec le facteur vent, les systèmes de chauffage électrique et à l’huile de l’église Saint-Paul sont demeurés inactifs en janvier dernier. Alors qu’au cours des dernières années, il en coûtait à la fabrique Saint-Paul environ 2 000$ et 1 500$ par mois en factures d’électricité et d’huile. «Et pour la consommation de bois, c’est très raisonnable puisqu’entre le 15 janvier et le 24 février, nous avons écoulé environ trois cordes de bûches de 4 pieds par semaine, ce qui signifie un chargement de semi-remorque toutes les six semaines», a-t-il conclu.

CE TÉMOIGNAGE VOUS ALLUME ?

FAITES-NOUS PART DE VOTRE PROJET ›